Gastronomie : l’Hérault, un pays de cocagne

Gastronomie : l’Hérault, un pays de cocagne
Note cette publication

La gastronomie héraultaise met en scène des produits du terroir de grande qualité et un savoir-faire éprouvé. Des influences de la mer et de la montagne se rencontrent sur les tables des restaurants gastronomiques de la région, pour le plus grand plaisir des gourmets et des gourmands.

Quelques spécialités de l’Hérault

On rencontre dans l’Hérault, une région méditerranéenne par excellence, de nombreuses variétés d’olives et d’huile d’olive, des fromages, des coquillages et des fruits de mer, des produits de la ruche et des fruits gorgés de soleil. Les couleurs et les parfums se mélangent dans les assiettes d’un restaurant gastronomique dans l’Hérault à la manière d’une toile de maître. Rouilles de seiche, moules farcis, macaronades, brasucades, ces spécialités sont absolument à découvrir lors d’un passage dans le sud-ouest de la France.

Le beurre de Montpellier jouit d’une réputation solidement ancrée depuis des siècles. Il sert d’accompagnement aux viandes grillées et aux poissons; et contient notamment du cresson, de l’estragon, du cerfeuil, de l’épinard, de la câpre, des anchois et de l’ail. Cette préparation, qui est proposée dans tout restaurant gastronomique de l’Hérault qui se respecte, fait figure de véritable institution dans la région.

Pour ceux qui ont un faible pour les spécialités salées, la cuisine sétoise, qui a des influences latines marquées; se distingue par ses produits de la mer et de l’étang. Simple mais riche, la bougnette est originaire des montagnes mais se prépare de nos jour dans les fermes. Cette préparation charcutière contient du jarret, du gras de porc, des œufs et de la mie de pain. Elle se consomme en entrée froide, chaude, sèche ou en tranches grillées.

La bourride de baudroie se prépare en faisant revenir l’ingrédient principal à l’huile d’olive; et en le faisant ensuite mijoter dans du vin blanc sec allongé avec un aïoli bien serré. On la sert avec du pain grillé et des petits légumes finement hachés, parfois avec des calamars ou des seiches. On peut également utiliser la baudroie pour le gigot de mer à la mode de Palavas où elle est servie avec des aubergines; des tomates, des poivrons et des courgettes.

Des vins de renom

Manger dans un restaurant gastronomique de l’Hérault; c’est aussi se donner l’occasion de découvrir une carte de vin de très grande qualité. La clairette du Languedoc, qui provient d’un cépage unique cultivé sur les rives du fleuve Hérault; et dans les coteaux de la moyenne vallée. Il s’agit d’une AOC qui peut être suivie du nom de la commune d’origine. Ce vin existe en moelleux, sec, rancio, mais également en vin de liqueur.

Le cru de Saint-Chinian provient, quant à lui, des villages au pied de la Montagne noire, sur les bords de l’Orb. AOC depuis une trentaine d’année, ce vin affectionne les terres argilo-sableuses à qui il doit sa saveur parfois fruités; généreux et souples, parfois corsés et longs en bouche. Avec leurs 14 terroirs, les coteaux du Languedoc sont l’appellation la plus maritime de la région. Ces vins blancs, rosés ou rouges offrent une palette extrêmement variée en goûts et nuances.

Enfin, le Pic Saint-Loup, de couleur rouge foncé, est principalement fabriqué avec trois cépages : la syrah; qui se distingue par ses arômes délicats, le mourvèdre par la finesse de ses tanins, et le grenache par sa résistance.

Written by